Ecole du Sacré Coeur

Grézillé

Bienvenue à tous

inscriptions pour 2019/2020 : enfants nés à partir de 2017 au 02 41 45 50 24

Notre école est une école catholique à 2 classes sous contrat d'association avec l’état. Elle est portée par le projet pastoral de la direction diocésaine.

Le climat est familial et la configuration des classes favorise le respect de chacun, l'entraide et la coopération.

Les valeurs évangéliques sont présentes au quotidien.

Chaque classe a 4 niveaux d'enseignement. Le cours multiple développe l'autonomie de travail chez nos élèves et facilite le respect des différences d'apprentissage. Chacun apprend à son rythme et peut si besoin travailler avec le niveau suivant ou le précédent tout en restant au sein de sa tranche d'âge.

Les échanges entre les 2 classes sont fréquents.


Dans notre approche éducative, nous visons à ce que l’enfant prenne une part active dans sa vie à l’école pour être demain un citoyen libre, capable de s’adapter à la société dans laquelle il sera, comprendre son organisation afin de pouvoir la faire évoluer dans un sens plus humanisant.

Nous tentons de faire grandir chaque enfant dans tout ce qu’il est, son corps, son cœur, son esprit en répondant aux besoins spécifiques de chacun.

Notre pédagogie prend en compte ces trois dimensions en permettant l’émergence de :

  • Sa créativité :

la créativité est « la capacité à réaliser une production qui soit à la fois nouvelle et adaptée au contexte. » Todd Lubart

Etre créatif est un enjeu d’aujourd’hui et de demain. Cela permet de développer des compétences de travail coopératif, d’ouverture et de confiance en l’autre et en soi-même.

Les activités mises en œuvre partent de l’expérience même de l’enfant, de ce qu’il a à dire, à apporter dans la classe pour être ensuite transformés en apprentissage personnel ou collectif.

A l’école : L’enfant est amené à créer de nouveaux textes, des productions mathématiques, des productions scientifiques, artistiques………qui sont ensuite présentées à l’ensemble de la classe et mises en valeur de différentes manières.

Les idées créatives s’enrichissent par l’interaction entre les élèves et permettent la réalisation de projets au cœur de la classe comme la correspondance scolaire, ou encore la participation à différents concours.

  • Ses espaces de liberté :

Il ne s'agit pas de laisser l'enfant faire ce qu'il veut mais de lui proposer un environnement qui lui permette d'agir librement.

« Etre libre, […] c’est être maître de soi, c’est savoir agir par raison, et faire son devoir. »1 Durkeim

Agir librement est donc agir en ayant conscience des conséquences produites par son action.

A l’école, différents espaces leur sont proposés pour développer leur liberté :

  • Choisir des activités dans son plan de travail
  • Choisir sa posture de travail
  • Choisir de travailler seul ou en groupe
  • Etre source de proposition pour des projets de classe ou d’école.
  • Des temps de paroles libres
  • Choisir des projets comme lire une histoire à la classe, fabriquer un objet technique, proposer et préparer un jeu sportif à la classe……….


  • Sa responsabilisation

L'école est une microsociété. Ainsi, lorsque l'élève participe à l'élaboration du fonctionnement de sa classe et de l'école, il se prépare à comprendre notre système et donc à en accepter certains principes. Nous considérons l'élève comme un citoyen en devenir avec des droits et des devoirs.

Considérant l'enfant comme acteur de sa vie, l'école et la classe est organisée par eux, pour eux. Ainsi, participant à son propre processus de développement, il devient peu à peu autonome, pouvant faire ses propres choix. Chaque enfant est amené à réfléchir sur ses progrès, sur ses réussites, sur le respect et l’utilisation de son matériel.

Il est amené à proposer des solutions pour améliorer une situation donnée

Le respect de l’autre est une priorité. Il en découle la nécessité d’éduquer au "mieux vivre ensemble". L'enfant va developper l' écoute, le dialogue, et l'empathie.


  • Son autonomie

L’autonomie est d'une part l’"apprentissage à la capacité de se prendre en charge et se conduire soi-même". Meirieu

Il s’agit d’une capacité à pouvoir faire face aux situations qui se présentent à soi. L'élève autonome est donc capable de réaliser une tache seul, sans aide extérieure avec ses propres moyens, physiques et intellectuels.

Il ne s’agit pas d’un don. Il est donc fondamental que l’enseignant mette en place des outils qui permettent le développement de l’autonomie de l’enfant comme par exemple savoir où aller chercher son matériel pour travailler ou quoi faire quand on a fini son travail…… gérer ses déplacements dans la classe.

D'autre part, l'autonomie est aussi la capacité de prendre sa part dans une tache collective. C'est donc pour l'élève, la capacité à s'engager dans l'action comme partie prenante et donc consciente d'une action collective.

  • Son sens de la coopération

Un objectif fondamental de l’école est d’apprendre aux enfants à vivre ensemble. Il est en effet temps de développer une écologie humaine, une attention des uns vers les autres, et ce dès le plus jeune âge.

La pédagogie coopérative peut répondre aux problématiques sociales individuelles et collectives de nos sociétés modernes car elle vise à favoriser le développement de la personne et le fonctionnement des groupes, en créant un milieu de vie communautaire et une plus grande participation des enfants à leur processus d'éducation. Cela permet aux enfants de vivre la démocratie à l’école en étant acteur des décisions prises pour la classe, pour l’école.

Cette philosophie éducative amène l’enfant à participer à l'élaboration de ses compétences en coopération avec l’adulte et d’autres enfants.

Cela permet ainsi de développer des valeurs de solidarité, d’entraide, de démocratie à travers les apprentissages.

La coopération se vit à plusieurs niveaux : dans la classe avec les élèves, au sein de l’équipe enseignante et en lien avec les familles.


1 Foulquié, P. (1991). Dictionnaire de la langue pédagogique. Paris: PUF. p 292