La loi

Que dit la loi ?


Résumé :

Trop ignorée, elle interdit les devoirs écrits à la maison depuis 45 ANS. L'arrêté ministériel du 23/11/56, complété par la circulaire du 29/12/56, supprime les devoirs écrits de façon catégorique: "... Pour l'ensemble des élèves de l'école élémentaire (...) aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif." L'interdiction est confirmée par une 3° circulaire du 28/01/71. Aucune abrogation n'a été décidée à ce jour. Les devoirs écrits à la maison sont toujours interdits.


En détail :

  • L'attention portée par le législateur au problème des devoirs à la maison est ancienne. Dès novembre 1912, l'inspecteur d'académie de la Haute-Marne (M. Blanguernon) à travers une circulaire a décidé de " supprimer absolument les devoirs écrits dans la famille ".

Il évoquait notamment l'intérêt des élèves qui sont exposés à un surmenage

  • Au niveau national, un texte paru en 1938 dans le Bulletin Officiel qui commente deux arrêtés de réorganisation de l'enseignement primaire après le prolongement de la scolarité obligatoire, met en relation fatigue de l'enfant et devoirs à la maison en ces termes: " On a depuis longtemps dénoncé les méfaits des travaux successifs imposés à l'enfant en dehors des heures de classe. Il ne servirait à rien de prendre des précautions contre le surmenage scolaire, si l'on devait accabler les élèves sous le poids de travaux supplémentaires qu'ils accomplissent souvent dans des conditions matérielles les plus fâcheuses…".
  • Par la suite, des décisions très fermes sont prises qui interdissent le travail écrit à la maison. Une circulaire, promulguée le 29 décembre 1956, ne laisse pas d'ambiguïté sur la nature de la décision : " aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne sera demandé aux élèves hors de la classe. [...] Libérés des devoirs du soir, les enfants de 7 à 11 ans pourront consacrer plus aisément le temps nécessaire à l'étude des leçons ".
  • Il est visible que l'application de la circulaire ne satisfait pas le législateur puisqu'il en rappelle l'essence par circulaire le 28 janvier 1958, puis en 1962 (circulaire du 14 mai 1962). Il est alors fait mention de l'interdiction formelle de donner des " écrits à exécuter hors de la classe ". Par circulaires du 28 janvier 1971, du 25 février 1986 et du 1 mars 1990, cette interdiction est très clairement rappelée.
  • Ces circulaires sont abrogées le 6 septembre 1994, circulaire qui précise clairement comme les précédentes l'interdiction des devoirs à la maison en ces termes : " Dans ces conditions, les élèves n'ont pas de devoirs écrits en dehors du temps scolaire. À la sortie de l'école, le travail donné par les maîtres aux élèves se limite à un travail oral ou des leçons à apprendre".
  • Aujourd'hui, les devoirs à la maison (et toutes formes de travail écrit) sont strictement interdits. Le maître peut donner des travaux oraux et des leçons à apprendre.